Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Biblissimo

Biblissimo

Vous trouverez ici des documents visant à une meilleure connaissance de la Bible, Ancien et Nouveau Testaments. Ils représentent le fruit de recherches personnelles. Je les mets à votre disposition en vous demandant de respecter les droits d'auteur. Bon travail!


Joseph, le père de Jésus, était-il charpentier? Oui et non

Publié par Biblissimo sur 20 Décembre 2019, 20:54pm

Catégories : #Dossiers bibliques (Marie - Eglise...), #Nouveau Testament, #Noël, #Récits de l'enfance de Jésus, #Synoptiques & Actes des Apôtres

Joseph était-il charpentier ?[1]

 

Mt 13, 55 : Celui-là n'est-il pas le fils du charpentier ? N'a-t-il pas pour mère la nommée Marie, et pour frères Jacques, Joseph, Simon et Jude ? »

Mc 6, 3 : « Celui-là n'est-il pas le charpentier, le fils de Marie, le frère de Jacques, de Joset, de Jude et de Simon ? Et ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? » Et ils étaient choqués à son sujet.

Le terme traduit par "charpentier", dans l’un et l’autre textes, est tiktôn. Dans la LXX, il traduit régulièrement ḥaraš. Le terme araméen correspondant est naggar.

La différence réside dans le fait que, chez Marc, c’est Jésus qui est charpentier tandis que, chez Mt, c’est son père. Tout au moins selon les témoins les plus fiables de Mc 6, 3, car certains textes non négligeables ont : « le charpentier et le fils de Marie ».

Si Joseph était tektôn, il est certain que son fils le fut aussi.

Le Bailly donne comme premier sens de tiktôn, substantif dont le radical, tek, est celui de l’action de produire : ouvrier travaillant le bois, charpentier, menuisier. Blümmer va dans le même sens, tout en notant des emplois où le terme s’entend du travail de la pierre ou s’en sert pour bâtir ; il donne plusieurs cas chez Homère. La prédominance du sens charpentier ou menuisier est incontestable. Certains autres emplois du mot peuvent s’expliquer par une extension ou un glissement occasionnel. Épictète note : « tektonos hylè ta xula » ("la matière sur laquelle travaille le tiktôn est constituée des objets en bois".

Le BDAG-Danker donne : celui qui construit, constructeur, charpentier, citant cependant des exceptions.

L’hébreu ḥaraš désigne un artisan sans spécifier sa spécialité; il peut travailler le bronze, le fer ou la pierre ; c’est le contexte qui le permet, éventuellement quand la matière est précisée par le terme propre. Il est souvent le sculpteur d’une idole. Cependant, l’usage prédominant est celui correspondant au charpentier et menuisier.

L’aram. 'omman signifie de manière assez précise l’artisan mais pas nécessairement en bois.

Les Pères et écrivains ecclésiastiques grecs vont dans le même sens : Joseph « fabriquait ce que les charpentiers fabriquent, des charrues et des jougs » (Justin ; Évangile de Thomas). De façon étonnante, le Protévangile de Jacques laisse entendre que Joseph travaillait à construire des maisons.

La tradition latine, sur la base du terme faber, de sens très large (ouvrier), s’oriente avec insistance et régularité vers l’attribution à Joseph du travail de charpentier.

 

Concl. : que Joseph ait été un ouvrier du bois semble acquis ; ce qu’il vaut la peine de noter c’est qu’une telle profession consistait, certes, à aménager les terrasses des maisons, faites de poutres grossièrement équarries, mais aussi à construire des charrues ou des coffres, ou tout autre instrument dont le bois était la matière principale. Cela fait-il de lui un homme doté d'une intelligence supérieure, un peu comme un ingénieur d'aujourd'hui? Pas sûr, surtout quand on habite une ville insignifiante comme Nazareth. Etait-il pauvre? La "Sainte Famille" vivait-elle pauvrement? Si les récits évangéliques n'en disent rien; selon les demandes locales, un tiktôn pouvait avoir un bon niveau de vie.

Un autre point mérite l’attention : aussi bien Mt que Mc ont placé l’article devant le nom ; le fait qu’on puisse supposer qu’il y avait plusieurs ouvriers du bois à Nazareth, surtout si on évoque la forte probabilité que nombre d’habitants travaillaient à la construction de Sephoris, nous conduit à voir dans tektôn une indication sociale plus que professionnelle. Joseph était un ouvrier sédentaire, non un berger ou un commerçant. Encore moins un scribe, un lettré, un rabbin. Jésus n’était donc pas préparé par son ascendance à embrasser la mission de prédicateur interprétant la Torah.

 

[1] Voir surtout Émile Lombard, « Charpentier ou maçon ? Note sur le métier de Jésus », in Revue de théologie et de philosophie. N.S., 149 (1948), pp. 161‑192.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thierry MURCIA, PhD 26/12/2019 15:01

"Tektôn", dans le grec de la Septante et de la Koinê = artisan. Le correspond araméen n'est pas "naggar(a)" qui désigne uniquement un artisan "du bois". En araméen, le terme correspondant est "oumân". Or "oumân" a deux sens en araméen : "artisan" et mais aussi "chirurgien/médecin".

Biblissimo 07/01/2020 10:50

Thierry, ok. J'ai trouvé chez Gesenius 'omman (cf. Ct 7,2) pour Werkmeister. Il renvoie évidemment à l'hb 'amôn. Merci de la remarque, c'est sympa. Biblissimo

Biblissimo 07/01/2020 10:15

Bonjour, Thierry. Merci de votre commentaire, que j'apprécie. Quelles sont vos références pour "oumân" = médecin? Cdlmt, Biblissimo

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents