Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Biblissimo

Biblissimo

Vous trouverez ici des documents visant à une meilleure connaissance de la Bible, Ancien et Nouveau Testaments. Ils représentent le fruit de recherches personnelles. Je les mets à votre disposition en vous demandant de respecter les droits d'auteur. Bon travail!


Ressuscité "le troisième jour": Sens biblique du "troisième jour"

Publié par Biblissimo sur 24 Octobre 2011, 16:45pm

Catégories : #Christologie et Bible

« Ressuscité le troisième jour »

 

Le principe fortement enraciné dans la Tradition chrétienne primitive selon lequel Jésus est ressuscité le troisième jour rencontre une tradition juive attestée plus tard mais correspondant sans doute à une interprétation contemporaine de Jésus.

 

Voici ce qu’en dit Pierre Grelot :

 

La « conformité aux Écritures » du troisième jour renvoie à la lecture juive d’Osée 6,2 : « Après deux jours, il [Yhwh] nous fera revivre, le troisième jour il nous relèvera. » Le targoum de ce texte a conservé son interprétation traditionnelle : « Aux jours des consolations à venir, il nous fera revivre ; au jour où il fera revivre les morts il nous ressuscitera [litt. : relèvera] et nous vivrons devant lui. » Le « troisième jour » est donc la désignation symbolique du jour où Dieu « fera revivre les morts. » De fait, un texte du Midrash Rabba sur Gn 22,4 a collectionné tous les passages de l’Écriture où le « troisième jour » est mentionné. C’est toujours un jour où se produisent les œuvres bénéfiques de Dieu. La dernière aura lieu au « jour de la vivification des morts », conformément au texte d’Os 6,2, appliqué à la résurrection générale : alors « Dieu nous ressuscitera. » Dieu a donc anticipé ce « troisième jour » pour Jésus. Mais pour comprendre cette réalité inouïe à lqauelle les disciples ne s’attendaient pas, il a fallu qu’ils fassent l’expérience de ses apparitions, ressuscité et vivant, à partir du surlendemain de sa mort : le rapprochement entre ce fait et l’inerprétation courante d’Osée, encore sous-jacente aux paroles de Jésus annonçant sa mort et sa résurrection (Mt 16,21b ; 17,32a ; 20,19b), coopéra providentiellement à l’éducation de leur foi pour qu’ils comprennent le sens de ce qui arrivait.

 

(P. GRELOT, Introduction à la Bible. Édition nouvelle. T.III : Le Nouveau Testament. Vol. 6 : Évangiles et histoire, Desclée, Paris, 1986, p. 81. Voir aussi: Jacques DUPONT, Ressuscité le troisième jour, in: Biblica 1959, pp. 742-761 = Etudes sur les Actes des Apôtres (LD, 45), Cerf, Paris, 1967, pp. 321-336)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents